Le Mont-Gerbier de-Jonc à Ste-Eulalie-07

image_pdfimage_print

Loire montagnarde-07
Site de référence : Sources de la Loire

Connu par les écoliers pour être le lieu où la Loire prend sa source, le Mont Gerbier de Jonc est une suc phonolitique de 1551 m de hauteur qui daterait de 8 Millions d´années. Ce Site Classé depuis 1933 se dresse dans le en Vivarais, en Ardèche (03).
L’appellation « Gerbier de Jonc » signifie « montagne de rochers ». Il est formé d’un culot de lave solidifiée, posé tel un cône sur le plateau ardéchois qu’il domine de 150 m et où il marque la ligne de partage des eaux entre la Méditerranée et l’Atlantique.
De ce berceau de roches éruptives jaillit un ruisseau qui se transforme rapidement en rivière active, creusant des gorges profondes de 100 à 200 m dans le socle basaltique, puis cristallin du Massif Central. C’est vers Roanne que la Loire devient un fleuve de plaine dont le lit s’élargit de 30 à 250 m.


Il existe en fait trois sources qui formeraient la Loire au pied du Mont Gerbier de Jonc. La première source naît donc dans l’étable d’une ferme qui se présente sous la forme d’un filet d’eau sortant d’un tuyau scellé dans un mur. Il s’agit de la source géographique officielle.
La seconde source se trouve à quelques centaines de mètres plus au sud au niveau d’un petit lac d’où s’écoule un ruisseau qui rejoint le premier un kilomètre à l’aval près d’un moulin pittoresque. Si rien ne l’arrêtait alors la Loire dévalerait vers le sud et comme l’Eyrieux et le Gard rejoindrait le Rhône. Un obstacle dressé sur sa route, le Suc de Bauzon fait dévier son cours et elle change de direction au hameau de Rieutort , qui exprime cette volte-face.
Quant à la troisième source elle naît à une altitude de 1515 m , soit 110 m plus haut que les deux premières, au pied d’un autre mont appelé « Suc de la Lauzière » culminant à 1582 m soit 30 m plus haut que le Mont gerbier-de-Jonc. Elle donne naissance à l’Aygue Nègre signifiant l’eau noire qui est en fait la véritable branche-mère du fleuve puisque, venue des environs de la Chartreuse de Bonnefoy, elle a parcouru 5 km dans un bassin plus grand juste avant sa rencontre avec la Loire qui elle a seulement parcouru 2 km.

Situation géographique -> Carte Google Maps

1 Galerie-Photos -> Le Mont-Gerbie de-Jonc [3 Photos]

Liens externes
-> Guide des Espaces Naturels Sensibles de l’Indre
-> Fiche en PDF du Site


Intérêt paysager ou patrimonial :


Sources de la Loire – Site Classé – Panneau d’information – Présence d’orchidées sauvages