Méandre de l’Evre et Cirque de Courossé à La Chapelle-St-Florent-49

image_pdfimage_print

Loire armoricaine
Site de référence : Vallée et Bassin de l’Evre

Situé à 13 km au sud-est d’Ancenis-44, ce méandre de l’Evre, affluent de la Loire en rive gauche, forme le Cirque de Courossé, Site Classé de 145 ha. Ce paysage remarquable offre une très belle vue panoramique sur les Mauges. Cette région aux confins de la Vendée et du Poitou, qui occupe tout le sud-ouest du Maine-et-Loire dans lequel elle constitue la partie terminale du Massif Armoricain, est limitée par les vallées de la Loire au nord et les coteaux du Layon à l’est.

Plus

Maison de la Rivière à St-Georges-de-Montaigu-85

image_pdfimage_print

Maines vendéennes
Site de référence : Rives de la Grande Maine

St-Georges-de-Montaigu est située à 41 km au sud de Nantes-44, à la confluence de la Petite Maine et de la Grande Maine, affluent de la Sèvre nantaise en rive gauche. La Maison de la Rivière est nichée dans une ZNIEFF de Type 2 intitulée « Vallée de la Grande Maine de la Bultière à St-Georges-de-Montaigu » qui comprend outre le lit de la rivière, des coteaux boisés, des prairies et des landes présentant une flore remarquable : Chrysosplénium oppositifolium, Narcissus pseudonarcissus (protégé), Euphorbia dulcis, Ophioglossum vulgatum, Osmunda regalis (fougère protégée dans le département) ainsi que 6 espèces d’orchidées. Ces milieux hébergent également la Loutre, la Genette ainsi que la Chouette chevêche.

Plus

Les Basses vallées angevines

image_pdfimage_print

Maine et Basses vallées angevines

Le territoire des Basses Vallées Angevines correspond à une vaste zone humide d’environ 4 500 ha situées au nord et au sud d’Angers, traversée par trois rivières : la Mayenne, la Sarthe et le Loir qui forment la Maine avant sa confluence avec la Loire. Il s’agit d’un Espace Naturel Sensible qui fait donc l’objet d’actions de conservation et de mise en valeur par le Département du Maine-et-Loire.
Cette étendue inondable de basse altitude, d’où son appellation (de 14 m en aval à 19 m amont) est la dernière grande zone alluviale naturelle en France. Ce site Natura 2000 présente un paysage composé de prairies naturelles, de bocages, de rivières et de peupleraies. C’est pourquoi, elles sont composées de milieux riches abritant une flore et une faune d’une grande diversité, ce qui est renforcée par une situation climatique très favorable.

Plus

La Corniche Vendéenne à St-Hilaire-de-Riez-85

image_pdfimage_print

Vie et Jaunay
Site de référence : Estuaire de la Vie

St-Hilaire-de-Riez est une station balnéaire située sur la Côte de Lumière, à 55 km à l’ouest de La Roche-sur-Yon, le Chef-lieu de la Vendée-85. Ce Site classé depuis 1926 est aussi un Espace Naturel Sensible du Département de la Vendée. Henri RENAUD, qui a beaucoup écrit sur la région décrivait ainsi la Corniche dans son ouvrage « St-Gilles-Croix-de-Vie et environs » : « Ce vaste plateau [...] a été baptisé par l’auteur il y a 40 ans du nom de Corniche vendéenne ».
Plus

Port de St-Gilles-Croix-de-Vie-85

image_pdfimage_print

Vie et Jaunay
Site de référence : Estuaire de la Vie

Saint-Gilles-Croix-de-Vie est située sur la Côte de Lumière, à 45 km à l’ouest de La Roche-sur-Yon, le Chef-lieu de la Vendée-85. Elle est établie de part et d’autre de l’embouchure du fleuve côtier, la Vie, peu après la confluence avec son affluent en rive gauche, le Jaunay. Saint-Gilles-sur-Vie et Croix-de-Vie étaient autrefois 2 communes distinctes séparées par la Vie. Et c’est en 1967, qu’elles fusionnent pour former une seule commune traversée par le Pont de la Concorde qui les relie. Cette station balnéaire est dotée d’un port de pêche spécialisé dans la sardine qui était dans l’Antiquité un port phocéen.

Plus

Maison des Libellules à Chaillé-sous-les-Ormeaux-85

image_pdfimage_print

Lays et Yon
Site de référence : Bords de l’Yon

La Maison des Libellules est située à 15 km au sud de La Roche-sur-Yon-85. Il s’agit d’un Centre d’interprétation du patrimoine de la Vallée de l’Yon, qu’il soit naturel, historique ou artisanal au sein d’un écosystème préservé abritant de nombreuses espèces d’Odonates. Il a été créé en 2004 par la Communauté de communes du Pays Yonnais à partir de 2 bâtiments des XVIIIe et XIXe s. dépendant de l’ancien presbytère et complétés de constructions contemporaines.
Plus

Le Lac de Grandlieu-44

image_pdfimage_print

Loire estuarienne
Site de référence : Logne, Boulogne, Ognon

Le Lac de Grand-Lieu est une vaste zone humide en forme de losange située à 14 kilomètres au sud-ouest de Nantes. Il cumule différents types de reconnaissance patrimoniale : Il abrite, en effet, une Réserve Naturelle Nationale dans sa partie nord depuis 10 septembre 1980. La Société Nationale de Protection de la Nature en assure la gestion depuis le 16 septembre 1985. C’est aussi une Zone humide d’importance internationale : RAMSAR et Natura 2000 (ZPS et SIC).

Plus

Château et Parc de Montgeoffroy à Mazé-49

image_pdfimage_print

Grande Vallée ou Val d’Anjou-49
Site de référence :
Bocage de l’Authion

Le château est situé à 23 km à l’est d’Angers, au coeur du Bocage de l’Authion, rivière qui longe la Loire en rive droite en Anjou. Le Château et son Parc sont classés sur une surface de 52 ha. C’est le maréchal Louis Georges Érasme de Contades qui décida de le construire au XVIII e s. à la place d’un ancien manoir dont il garda deux tours ainsi que les douves et la chapelle. Ces dernières sont protégées Monuments Historiques au même titre que les communs, la cour, le pavillon, notamment. Il s’adressa à un architecte parisien, Nicolas Barré d’effectuer les travaux.

L’ensemble est un exemple remarquable de l’architecture française du XVIII e, la façade blanche du corps de logis flanqué de deux pavillons à terrasse, contrastant avec les toits d’ardoises.

Plus

Marais poitevin-17-79-85

image_pdfimage_print

Sèvre niortaise-79-85
Site de référence : Bassin de la Sèvre niortaise

Situé sur 3 départements et 2 régions (Charente-Maritime-17 et Deux-Sèvres-79 en Région Poitou-Charentes et Vendée-85 en Région Pays de la Loire), le Marais poitevin est une zone humide de 112.000 hectares (la deuxième dans l’Hexagone, en superficie après la Camargue). Ce territoire, traversé par la Sèvre Niortaise et qui s’étend des vasières littorales de la Baie de l’Aiguillon jusqu’aux marais de la « Venise verte » est composé de plusieurs entités écologiques : la façade littorale, la zone centrale caractérisée par des prairies naturelles humides, inondables (« marais mouillés ») ou non (« marais desséchés »), parcourues par un important réseau hydraulique ; la zone « interne » (la « Venise verte ») en eau douce et enfin les îlots calcaires au milieu des marais. L’intérêt écosystémique réside dans la succession d’ouest en est d’un système de végétation allant du saumâtre au doux, selon un gradient décroissant de salinité des sols.

Plus